Les avantages du statut auto-entrepreneur

Le statut d'indépendant présente plusieurs atouts : procédures administratives simplifiées, comptabilité simplifiée, exonération de la taxe sur la valeur ajoutée. Dans cet article, découvrez le contenu des atouts précités.

Procédures de gestion simplifiées pour les entrepreneurs automatisés

Cet avantage de l'entrepreneuriat automatique est lié à la création, la modification et l'annulation simplifiées des procédures administratives. Les pièces à fournir sont très simples. Les entrepreneurs ne sont pas obligés de rédiger des statuts ou d'émettre des déclarations juridiques. Ils doivent fournir: une copie de pièce d'identité, un justificatif de domicile, Certificat honorifique de non-condamnation. Pour plus d’informations, visitez https://www.devenir-auto-entrepreneur.net/

Comptabilité limitée et allégée pour les entrepreneurs automobiles

Le deuxième avantage du statut d'indépendant est qu'il simplifie la comptabilité du système. Les obligations comptables des entrepreneurs automobiles sont limitées. Ils n'ont pas à préparer des bilans comptables comme les autres entrepreneurs et à fournir des services fiscaux avec un plan fiscal bien connu chaque année. Ceci voudrait dire que vous ne saurez pas obligés de faire appel aux services d'un expert-comptable pour conserver votre compte. , les coûts de gestion sont également réduits.

Les indépendants sont exonérés de TVA​

Cet état est l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée. En effet, les entrepreneurs automobiles peuvent bénéficier d'un système de franchise basé sur la taxe ou sur la valeur ajoutée. En effet vous n'aurez plus besoin de facturer la TVA aux clients. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de formuler une déclaration de TVA pour l'envoyer à l'administration fiscale. Un autre avantage non négligeable est lié à la possibilité de facturer un concurrent d'un autre système 20% de moins que le concurrent. Enfin, cela simplifie également la gestion de la trésorerie, car les auto-entrepreneurs n'ont pas à réserver la taxe sur la valeur ajoutée collectée avant de la rembourser à l'État.